Imprimante fiscale temo hs

Les imprimantes fiscales sont souvent confondues avec les caisses enregistreuses fiscales, mais ce sont en réalité deux autres dispositifs offrant des possibilités différentes. Les imprimantes financières sont des caisses enregistreuses plus complètes. En cas de succès des caisses enregistreuses, il est recommandé de vendre et d'encaisser le personnel d'encaissement et de vente. Etant donné que nous souhaitons utiliser des imprimantes fiscales, un ordinateur et un logiciel professionnel sont indispensables.

De telles imprimantes sont généralement associées aux endroits où les bases de données de résultats sont importantes, de l'ordre de dizaines de milliers. Ils permettent, comme les caisses enregistreuses, l’impression des reçus et des ventes. Cependant, les imprimeurs fiscaux présentent des avantages spécifiques, ce qui les avantage par rapport aux caisses enregistreuses fiscales. L'un des avantages actuels est la possibilité de contrôler le stock de produits que nous avons parmi les possibilités. C’est donc une commodité qui vous permet d’éviter une rupture de stock du produit. Et vous pouvez entrer des promotions de ces manières. Non seulement les baisses de prix habituelles, mais la possibilité de vendre plusieurs disques se traduit par un prix plus sombre. Directement à partir de telles imprimantes, vous pouvez créer une impression de reçus et toujours une facture avec TVA.

Des imprimantes fiscales ayant la facilité d'être une copie de reçus électroniques sont également arrivées sur le marché. Les vendeurs sont tenus de conserver les reçus pendant 5 ans, ce qui, dans le cas des caisses enregistreuses ou de certains modèles d’imprimantes fiscales, fait référence au stockage des reçus imprimés dans tout cet état. La solution proposée dans la présente affaire repose sur deux rouleaux de récépissés dans lesquels, pendant la période d'impression, deux récépissés sont imprimés simultanément. L'introduction d'une copie électronique permet un archivage très pratique des ventes.

La plus grande liberté des imprimeurs fiscaux est associée à un prix d’achat plus élevé. Leur service est beaucoup plus complexe et nécessite un logiciel spécifique, un ordinateur obligatoire. Les arguments mentionnés ci-dessus peuvent être dissuasifs pour les petits bureaux ou tout simplement non rentables, mais tout le monde décide ce qu'il choisit.